Historique

Un pionnier de l’industrie

En 1989, le promoteur immobilier Ken Field a réuni un groupe d’investisseurs, qui a implanté sa première usine d’éthanol à Tiverton, en Ontario. La société Les Alcools de commerce, nom que portait GreenField jusqu’en 2006, s’est taillé une réputation en tant que producteur, emballeur et distributeur d’alcool industriel et de consommation avant de devenir la force motrice de l’industrie de l’éthanol carburant au Canada.

Portrait de Ken Field
  • Le premier accord d’approvisionnement en éthanol carburant du Canada a été négocié en 1996 entre Les Alcools de commerce et une importante société pétrolière intégrée.
  • La première usine d’éthanol carburant à échelle commerciale du Canada a été ouverte deux ans plus tard à Chatham, en Ontario.
  • Les ingénieurs internes ont relevé les premiers défis techniques d’une production à échelle commerciale. Cet héritage d’ingéniosité demeure l’une des plus grandes forces de la compagnie.
Trois personnes debout derrière une automobile de course portant le logo de GreenField Ethanol

Alimenter le changement

En 2006, Les Alcools de commerce a changé de nom pour devenir Éthanol GreenField en réponse à une demande accrue d’alternatives propres et renouvelables au pétrole. Quand les décideurs politiques fédéraux et provinciaux ont commencé à appliquer des normes sur les carburants renouvelables, GreenField a entrepris une stratégie de croissance afin d’aider les Canadiens à atteindre leurs objectifs sur les changements climatiques.

  • Varennes: La première usine d’éthanol au Québec a été construite avec une aide fédérale de 18 millions $, au titre du Programme d’expansion du marché de l’éthanol. Opérationnelle en février 2007, cette installation d’une capacité de 120 millions de litres par année (mlpa) a été acclamée comme un modèle d’efficacité énergétique et de consommation d’eau.
  • Johnstown: Le gouvernement fédéral a aussi alloué 15 millions $ à la construction de la toute nouvelle et plus grande usine de GreenField dans le cadre du Programme d’expansion du marché de l’éthanol. L’installation, d’une capacité de 200 mlpa, a été terminée en décembre 2008.
  • En 2013, la compagnie a adopté le nom de Alcools de spécialité GreenField Inc. pour refléter l’importance croissante des produits de l’alcool industriel et d’autres coproduits

Alimenter le choix

Alors que l’augmentation des prix du pétrole frappe l’économie, GreenField offre plus de choix aux Canadiens en développant la prochaine génération de biocarburants, fabriqués à partir de déchets agricoles, forestiers et municipaux.

  • Division de l’éthanol cellulosique : Une équipe de chercheurs, d’ingénieurs et d’organisateurs d’entreprises développent deux méthodes permettant de produire, de façon abordable, de l’éthanol cellulosique à l’échelle commerciale.
  • Centre d’excellence : La nouvelle installation de recherche de la compagnie comprend un laboratoire pilote où des fibres végétales sont converties en éthanol cellulosique.
  • Enerkem : GreenField et Enerkem collaborent afin de construire la première usine de gazéification commercialement viable au Canada. À Edmonton, 100 000 tonnes de déchets municipaux seront transformées en 40 millions de litres de biocarburants..
Bob Gallant pose avec du maïs dans la main et deux réservoirs de stockage derrière lui